mercredi 16 janvier 2019

Lexique 195 : La guerre


"Ce ne sont plus les insensibles changements du temps qui frapperont alors le narrateur, c'est le bouleversement radical, le "rien ne sera plus comme avant", que la guerre a entraîné dans la société, le passage d'un siècle à un autre.
Bernard de Fallois in Introduction à La Recherche du Temps Perdu, Bernard de Fallois, 2018.

mercredi 9 janvier 2019

Citation 66 : Paul Greveillac


"Plus tard on dirait pourtant de cette semaine qu'elle avait "changé le monde". Les deux hommes allumèrent une cigarette.Ils se mirent en route."
Paul Greveillac in Maîtres et esclaves, Gallimard, 2018.

mercredi 2 janvier 2019

Citation 65 : Bernard de Fallois


"Que veut dire Proust? Qu'on ne peut peindre les caractères comme si ils existaient une fois pour toutes, sous peine de manquer ce qui justement les caractérise, le changement."
Bernard de Fallois in Introduction à La Recherche du Temps Perdu, Bernard de Fallois, 2018.

samedi 29 décembre 2018

Cinema 11 : la preuve




 Three lawless breed, Raoul Walsh , 1953.

jeudi 27 décembre 2018

Commentaire 50 : 21 Leçons pour le XXIème siècle 4/4

#Ignorance : dans les derniers siècles la pensée libérale s'est appuyée avec une grande confiance sur la notion d'individu rationnel: l'idée selon laquelle l'électeur sait à quoi s'est tenir et fait ses choix en conséquence.
Le problème est que l'on découvre de plus en plus que les individus prennent leurs décisions beaucoup plus selon des critères émotionnels que rationnels et que nous pensons plutôt en groupe qu'individuellement.
L'autre problème est que nous connaissons de moins en moins de gestes indispensables à notre survie (nourriture, chauffage, construction) qu'un homme des cavernes n'en connaissait dans son environnement.
Nous sommes dépendants et faisons comme si le savoir présent dans l'esprit des autres était aussi le notre;

#Justice : notre sens de la justice pourrait bien être périmé dans un monde moderne de plus en plus global et complexe aux ramifications sociales infinies.
Il est de plus en plus compliqué de savoir ce que nous faisons réellement : ainsi voler a été défini à une époque où cela définissait le fait de s'approprier concrètement le bien d'autrui. Aujourd'hui se débarrasser de déchets industriels dans une rivière sans se soucier des problèmes d'approvisionnement en eau des habitants, s'appelle t-il voler ? Et qu'en est il des personnes qui consomment ces produits ? De l'état qui donne des autorisations d'exploitation ?
Comment re définir la notion de justice ?
4 méthodes sont habituellement employées pour faire face :
- réduire le problème à un problème très simple
- se concentrer sur une histoire humaine touchante
- tisser une théorie du complot
- créer un dogme : placer notre confiance dans une théorie, une institution ou un chef susceptibles censés savoir.
Il nous manque une communauté internationale capable de résoudre des problèmes internationaux: ni le nationalisme, ni Facebook ne le permettront.

#Post vérité et fake news : les humains se sont toujours racontés des histoires, unis en groupe en s'appuyant sur des mythes, qu'ils créaient et propageaient.
La fiction compte parmi les instruments les plus efficaces de la boite à outils de sapiens
Adam et Eve n'ont jamais existé mais la Bible peut encore procurer de la joie à des milliards de gens.
Les nations comme les religions se sont cimentées autour de grands récits.
Hitler, Staline furent de grands propagandistes.
Les entreprises , comme Microsoft, Apple, sont également des fictions créées par les hommes.
Le brouillage de la limite entre fiction et réalité peut se faire à plusieurs fins, de simple amusement, à des raisons de survie.
La monnaie est également une fiction.
Les grandes étapes de l'histoire voient vérité et pouvoir se lier dans un grand récit qui fait foi aux yeux de leur contemporains jusqu'à ce qu'ils se séparent pour former une autre période.

#Science-fiction : au début du XXIième siècle la SF est peut être le genre artistique le plus important.
Les filmes, romans, poèmes,BD que nous consommons sculptent et aiguisent notre idée du futur.
Dans  la rhétorique classique du Théo de SF : il affronte des difficultés, des dangers et finit par triompher en trouvant son moi authentique et en faisant ces choix.
Dans Le Meilleur de Mondes(1931), Huxley brave cette vision en proposant un monde sans guerres, ni famine, ni épidémies , dont la valeur suprême est le bonheur.Le gouvernement mondial recourt à la biotechnologie et au génie social pour que tout le monde soit satisfait et que personne n'ait de raison de se rebeller.

#Education : "De nombreux spécialistes de pédagogie affirment que les écoles devraient passer à l'enseignement des quatre C : communication, pensée critique, collaboration et créativité
Plus généralement les écoles devraient minimiser l'importance des compétences techniques pour privilégier les compétences nécessaires dans la vie courante.
La plus importante serra la capacité d'affronter le changement , d'apprendre les choses nouvelles et de préserver notre équilibre mental dans des situations peu familières."

 #Sens : Quand nous cherchons du sens à notre vie , nous cherchons une histoire qui donne du sens à ce que nous faisons.
Certains récits sont cycliques (religieux) , d'autres linéaires (historiques)
Deux conditions pour qu'un récit donne un sens à ma vie : 1/qu'il me donne un rôle à jouer 2/qu'il dépasse mes horizons sans nécessairement se prolonger à l'infini .
Les récits qui ont le plus de succès demeurent ouverts sans jamais expliquer d'ou vient le sens ultime parce qu'ils excellent à capter l'attention pour la maintenir en zone sure .
Tout au long de l'histoire des milliards d'individus ont leur que pour que leur vie eut un sens, il leur suffisait de laisser quelque chose derrière eux, s'assurant ainsi que leur histoire personnelle se poursuivait après la mort.
La vie est ainsi vécu comme une épopée. Avec deux problèmes : en allongeant ma vie, je ne lui donne pas forcément un surcoût de sens; les preuves qui étayent cette théorie sont très rares.
Industrie de la croyance : pour q'un récit fictif devienne réel , il faut fabriquer du rituel.
Le rituel est un acte magique qui rend l'abstrait concret : en prenant le pain et le vin, le prêtre rend concret le Christ .
Tout ou presque peut être changer en rituel en s'attribuant une signification religieuse profonde : ainsi l'oeuf de Pâques est il symbole d'une vie nouvelle et de la résurrection.
De tous les rituels, le plus puissant est le sacrifice parce que la souffrance est ce qu'il y a au monde de plus réel.Si vous voulez que les gens adhèrent à une fiction, amenez les à accomplir u sacrifice en son nom.
Les cultes monothéistes ont pratiqué le sacrifice à bien plus grande échelle que la plupart des cultes polythéistes. Les religieux ont ainsi prouver et consolider une foi inébranlable dans leur culte.

L'identité : dans l'Antiquité, les égyptiens, les cananéens, les grecs savaient assurer leurs arrière : ils avaient tous quantité de Dieu et espéraient qu'en cas d'échec d'un sacrifice, qu'un autre réussirait.
Ainsi associent-ils leur foi à plusieurs récits.
Comme tous les récits cosmiques, le récit libéral démarre par la création : elle se produit à tout moment et c'est moi le créateur. Dès lors le but de ma vie est de créer du sens en  pensant, éprouvant, pensant , désirant , inventant. Tout ce qui limite la liberté humaine est une contrainte et l'idéal suprême de s'en libérer.Le récit libéral a donc deux commandements : créer et se battre pour la liberté.
Le récit libéral m'invite à rechercher la liberté d'expression et à me réaliser ; à me dégager en conséquence de tous les grands récits cosmiques .
Au point où sa notion suprême , le libre arbitre peut porter à  confusion : si il se définit comme la liberté de faire ce que l'on veut alors la notion fonctionne, si au contraire il s'agit de choisir entre deux objets de désir, cela ne fonctionne plus.
Si on désire véritablement se comprendre, il faut plutôt observer les flux du corps et d l'esprit que son compte Facebook .L'homme n'est pas un récit.

Pas un récit : le libéralisme a franchi une étape en niant toi les drames cosmiques mais il a ensuite recrée le drame à l'intérieur de l'individu. Que s'y passe t-il ?
Le Bouddha nous rappelle ainsi les 3 réalités élémentaires de l'univers : tout change constamment, rien n'a d'essence durable et rien n'est complètement satisfaisant.

L'épreuve de la réalité : la grande question à laquelle l'humain est confronté est celle de la souffrance : pas quel est le sens de la vie ? mais comment en finir avec la souffrance .
Nous avons une très forte propension à inventer des histoires et à y croire; nous sommes moins doués pour faire la différence entre fiction et réalité : pour être dans le vrai, il faut cependant partir de la souffrance et explorer ce qu'elle est.

#Méditation : se concentrer et observer. L'auto observation n'a jamais été chose aisée mais elle pourrait devenir plus dure avec le temps.Au fil de l'histoire , les humains ont élaboré des histoires de plus en plus complexes, au point qu'il est devenu de plus en plus difficile de savoir qui nous sommes réellement . La technologie évoluant, deux choses se produisent :
- avec la lente évolution de la hache de pierre au missile nucléaire, il est devenu plus dangereux de déstabiliser l'ordre social
- avec la lente évolution des peintures rupestres à internet, il est devenu plus facile de tromper les gens.
Ce processus pourrait bien se sophistiquer avec le développement des algorithmes au point de rendre quasiment impossible d'observer la réalité sur soi même. Ils pourraient décider de qui nous sommes et de ce que nous devons savoir sur nous. Nous avons encore le choix, pour quelques décennies .

Lexique 194 : Education

"De nombreux spécialistes de pédagogie affirment que les écoles devraient passer à l'enseignement des quatre C : communication, pensée critique, collaboration et créativité
Plus généralement les écoles devraient minimiser l'importance des compétences techniques pour privilégier les compétences nécessaires dans la vie courante.
La plus importante serra la capacité d'affronter le changement , d'apprendre les choses nouvelles et de préserver notre équilibre mental dans des situations peu familières."
Yuval Noah Harari

jeudi 20 décembre 2018

Commentaire 49 : 21 Leçons pour le XXIème siècle 3/4


#Religion :  Dans les temps pré modernes quand une crise advenait, il leur appartenait de résoudre un large éventail de problèmes techniques dans des domaines très différents : agriculture, médecine, sécurité...
La science a aujourd'hui remporté une victoire si complète que l'idée m^me de la religion a changé. La religion n'est plus associée à l'agriculture ou à la météo.
Les problèmes politiques ne trouvent plus de réponse dans les textes sacrés , mais s'accommodent de ces textes.
Sur bon nombres de défis contemporains , les textes religieux ne peuvent apporter aucune réponse, ils ne les connaissent pas : quelle est la position juive sur l'IA? la position chrétienne ou musulmane sur le réchauffement climatique ? n'a pas de sens, au plan littéral . Tout au plus un sens d'autorité morale, de représentants d'une communauté ...
Ce pourquoi il existe un danger de rapprochement de certains courants radicaux religieux avec des ultra nationalistes, au service d'une même cause : la nostalgie d'un passé à jamais disparu.

#Immigration : la vague des migrants ne va pas cesser et même augmenter , il propose un accord avec trois clauses fondamentales :
- clause 1 : le pays d'accueil laisse entrer les migrants
- clause 2 : les immigrés doivent en contrepartie embrasser les normes, valeurs centrales du pays d'accueil même si cela les oblige à abandonner certaines de leurs normes et valeurs traditionnelles
- clause 3 : si les immigrés s'assimilent suffisamment ils deviennent avec le temps membres à part entière du pays d'accueil

#Terrorisme : depuis le 11 septembre 2001 les terroristes ont tué chaque année une cinquantaine de personnes, dans l'union européenne, une dizaine aux USA et autour de 7 en Chine , soit un total de 25000 dans le monde (dont la plupart en Irak, au Pakistan, au Nigéria, en Syrie). Les accidents de la route tant environ 80000 européens, 40000 américains et 270000 chinois, au total 1,25 millions chaque année.Le diabète jusqu'à 3,5 millions de personnes par an.
Le terrorisme est une nouvelle stratégie militaire qui laisse toutes les décisions importantes aux mains de l'ennemi.
Ils ne pensent pas en généraux mais en producteur de spectacle.
Parce que nous comprenons qu'il est du registre du théâtre, nous le jugeons instinctivement à son impact émotionnel plutôt que matériel.
Les terroristes s'engagent dans un combat impossible : changer le rapport de force politique par la violence alors qu'ils n'ont aucune armée.Ils lancent à l'état un défi impossible : prouver qu'il peut protéger ses citoyens de la violence partout , à tout moment, tout en maintenant un régime de liberté démocratique. Leur seul espoir : un faux pas politique de l'état qui leur donnerait le pourvoir.
Pour combattre le terrorisme  il y a 3 fronts :
- concentrer les actions clandestines contre les réseaux
- mettre les chose en perspective dans les médias et éviter l'hystérie
- détourner notre imagination vers d'autres combats : pour une personne tuée , les terroristes nous amènent à penser qu'un meurtre se tapit derrière chaque arbre.
#Guerre :alors que dans les 1ières sociétés agricoles la violence humaine causait jusqu'à 15% de morts , elle n'en a causé que 5% au XXième siècle et aujourd'hui ce % est de 1%.
Même si depuis la crise financière de 2008 le belgicisme et en vogue et les dépenses militaires explosent.
Les guerres ne sont plus payantes : USA au Vietnam, Afghanistan, Irak, Iran...
La dernière grande victoire des USA sur l'URSS, s'est faite sans guerre et la Chine, nouvelle puissance mondiale, se garde bien de s'engager dans des conflits.
La Russie avec la Crimée est peut être la dernière puissance a avoir conquis militairement un territoire.
Pourquoi est il devenu si difficile aux grandes puissances de mener des guerres couronnées de succès un siècle plus tôt.
Par le passé les actifs économiques étaient surtout matériels : les romains s'enrichirent en vendant grecs et gaulois.La Grand Bretagne réorganisa le commerce mondial à son profit suite à sa victoire sur Napoléon, comme les USA après leur victoire sur Hitler.
A la grande époque des conquérants , l'art de la guerre pouvait rapporter beaucoup avec des dégâts minimes.
Aujourd'hui c'est un peu l'inverse : engager un conflit avec la Corée du Nord pour gagner quoi ? avec une menace de bombardement nucléaire sur les USA ?
Donc personne même les nationalistes matamores comme Moi, Erdogan, Netanyahu ni ont intérêt sauf à ... sauf à sous estimer la bêtise  humaine, l'un des forces les plus importantes de l'histoire, susceptible de déclencher les pires folies.