jeudi 24 décembre 2020

Citation 120 : Kris Kraus

 

"- On peut changer l'histoire. C'est ce que tu n'arrêtes pas de faire avec la tienne."

in La fabrique des salauds, Kris Kraus, Belfond 2019, 10/18 2020.

mardi 22 décembre 2020

Citation 119 Chris Kraus


 "Pour mes parents c'est le monde entier qui changea de face, se transformant en apocalypse de douleur et de culpabilité. "

"Ce n'est qu'en 1918 que les chose changèrent. A la fin de cette année décisive pour les destinées de l'Europe, Riga était déjà (ou peut être faudrait il dire encore ) occupée par la Reichswehr et ne faisait de facto plus partie de la Russie."

in La fabrique des salauds, Kris Kraus, Belfond 2019, 10/18 2020.

jeudi 17 décembre 2020

Lexique 255 Les livres

 

"Mis à part un très petit nombre, les livres ne changent pas le monde, mais ils vous changent vous. "Salman Rushdie in Revue América, septembre 2020"

mardi 15 décembre 2020

Citations 118 Pierre Ducrozet


 " - Il faut savoir aller au bout dit June.Ce système ne changera pas tant qu'il ne sera pas écroulé.                     - Il est par ailleurs déjà entrain de changer dit Nathan, avec ou sans explosion, avec ou sans morts.    "

" Bref j'ai plus de boulot mais c'était une belle expérience. Vouloir changer le monde, foiré, être arrêtée , tout ça."

"Ecoutez je suis en train de vous offrir quelque chose dit Nathan. Vous avez avec ça la possibilité de changer entièrement de monde."

 in Le Grand Vertige, Pierre Ducrozet, Editions Actes sud, 2020.

vendredi 11 décembre 2020

Tout le monde en parle : Le livre du pape Francois



" Il y a un temps pour tout ", nous disent les Ecritures. Et dans la crise décisive que nous traversons, le pape François n'en doute pas un instant : c'est le temps de changer. 

Citation 117 Pierre Ducrozet


"Je suis très occupé en ce moment à changer le monde, voyez vous. je sais cela doit vous faire rire mais c'est ainsi."

 in Le Grand Vertige, Pierre Ducrozet, Editions Actes sud, 2020.

mardi 8 décembre 2020

Citation 116 Pierre Ducrozet

 

"Je l'ai trouvée, je l'ai trouvée. Il a ouvert la main , on s'est tous penchés sur la plante. Super, j'ai dit. La plante ressemblait à n'importe quelle autre. La seule différence, a dit Nathan, c'est que celle ci va changer le monde."

in Le Grand Vertige, Pierre Ducrozet, Editions Actes sud, 2020."

vendredi 4 décembre 2020

Lexique 254 60 ans

"Je suis arrivé à l'âge de soixante ans , j'ai écrit tout ce que j'ai écrit avec un doigt, il est trop tard maintenant pour changer , et puis qu'est ce que ça changerait que je change ?"
in Yoga, Emmanuel Carrère, POL, 2020.

mardi 1 décembre 2020

Citation 115 Emmanuel Carrère

"Quand il a envie de se changer les idées et de rire un bon coup, je suis sur que Dieu me regarde, assis sur mon zafu, suivant le fil de ma respiration, scandant l'intérieur de mes narines et en même temps pensant à mon petit livre  souriant et subtil sur le yoga."
in Yoga, Emmanuel Carrère, POL, 2020.

vendredi 27 novembre 2020

Lexique 253 Méditation


"Si on fait ça régulièrement , dix minutes, vingts minutes par jour , alors ce qui se passe pendants ce temps, où on reste assis, immobile et silencieux, change.La posture change. La respiration change. Les pensées changent. Tout cela change parce que tout change, de tout façon, mais tout cela change aussi parce qu'on l'observe. On ne fait rien en méditation, on ne doit surtout rien faire, sauf observer..."

"Une session de méditation intensive ressemble à une randonnée, qui elle même ressemble à la vie : il y a des étapes, des paysages qui changent à mesure qu'on s'élève, du soleil et de la pluie, des jours avec et des jours sans."
in Yoga, Emmanuel Carrère, POL, 2020.

mardi 24 novembre 2020

Citation 114 Jean Miguel Pire


"Peut être le blocage est-il une  affaire de mots? La redécouverte de l'Otium représente ici une formidable occasion de changer de paradigme."
in Otium, Jean Miguel Pire , Actes Sud, 2020. 

vendredi 20 novembre 2020

Lexique 252 la vieillesse


"La vieillesse est aussi un moment de vérité...L'individu prend conscience de la fragilité des valeurs dont il avait l'axe de sa vie. Les êtres humains peuvent changer de valeurs mais il n'est pas rare que ce qui a fait la gloire d'une personne, comme le pouvoir de séduction d'une femme , soit aussi ce qui l'accable quand son visage se couvre de rides. Cependant si le grand age revêt  cette fonction critique , s'il est discriminant ,c'est surtout par rapport à cette acceptation de la vulnérabilité qui est au fond de toute réflexion de la condition humaine ."

Corine Pelluchon in Réparons le Monde, Rivages poche 2020.

APM 20 : Dernières nouvelles de l'espace



 Expérience d'étirement du cerveau en visioconférence lors de l'atelier du 18 novembre du club APM Saint James sur le thème : dernières nouvelles de l'espace. Jean pierre Luminet nous a fait voyager comme jamais et vivre une véritable expérience de changement par cet étirement : la capacité de mieux accepter notre réalité dans l'ici et maintenant,  en la relativisant par le très lointain dans le temps et l'espace. Brillant et efficace.

L'astronomie est la plus ancienne des sciences (au moins 3000 ans av. J.-C).Nécessité pratique : établissement d’un calendrier ! Mais aussi : étonnement philosophique (rapport homme/univers)

❒ UNI-VERS vient des mots latins Unus - Versus, qui signifient Unité - Diversité.

Le but profond de l’astrophysique est d’expliquer la diversité par une unité sousjacente.


❒ La cosmologie est la science de l’univers considéré comme un tout. Le mot cosmos signifie en grec ancien « beau, esthétique, bien ordonné ». Au VIe siècle av. JC, Pythagore (puis Platon) a voulu chercher des lois pour décrire

l’ordre du monde è cosmos est devenu synonyme d’univers.


L'astronome observe, recense, classe et nomme les objets célestes,l’astrophysicien travaille sur leur nature et leur fonctionnement, le cosmologiste travaille sur les concepts d'univers, d'espace et de temps.


❒ Vocabulaire de base

✧ Une planète tourne autour d'une étoile (mais des étoiles peuvent tourner autour d’autres étoiles sans pour autant être des planètes !). Elle peut être rocheuse ou gazeuse, avoir une composition chimique identique à celle d’une étoile (hydrogène et hélium, comme Jupiter) ou très différente (comme laTerre). Elle ne brille pas par elle-même, mais se contente de réfléchir la

lumière de l’étoile.

✧ Une étoile est une boule de gaz chaude. La différence entre étoile et planète n'est qu'une question de masse. La gravitation met les étoiles en fusion parce qu'en leur centre, la température est suffisante (à 15 millions de degrés, l'hydrogène fusionne en hélium) pour lancer une réaction en chaîne dégageant beaucoup d'énergie. Même Jupiter (1000 fois plus massif que la Terre) est encore 10 fois trop légère pour être une étoile.

✧ Une galaxie est un ensemble de centaines de milliards d'étoiles.

L'univers dit observable, c’est-à-dire accessible à nos instruments, contient environ mille milliards de galaxies. L’univers global n'est pas un objet, mais un concept. On ne sait pas s’il est infini ou fini sans bord.


I – LES GRANDS MOYENS INSTRUMENTAUX

❒ Les grands moyens instrumentaux évoluent considérablement aujourd'hui. C'est grâce à eux que les sciences du ciel et de l'espace progressent fortement.


❒ Les télescopes du visible.

✧ Celui du Mont Palomar date de 1930. Son miroir fait 5 mètres de diamètre

✧ On découvre à cette époque

- qu'il sera difficile de faire plus grand d'un seul tenant.

- qu'il faut être aussi loin que possible des villes pour ne pas être gêné par les lumières et la pollution.

✧ La plupart des grands observatoires sont désormais implantés au Chili sur des sites exceptionnels (par exemple le Very Large Telescope européen de 4x8 mètres au Paranal, Alma à 5000 m d’altitude, etc)

Hawaï est un autre site exceptionnel où tous les grands pays observent.

Le télescope spatial Hubble s'affranchit totalement de l’écran atmosphérique en se situant en orbite. Cela permet d'avoir une image nette et non une tache de diffusion (halo) sur les photos d'étoiles. Son diamètre est de 2 mètres. Il sera bientôt mis hors service et remplacé par le James Webb Telescope, équipé d’un miroir de 6 mètres.

✧ Dans le même temps, sur Terre :

- on a construit des télescopes multimiroirs : avec plusieurs petits

diamètres, on obtient les performances d'un gros.

- Puis, on a créé des miroirs adaptatifs extrêmement minces (quelques

centimètres), de 8 mètres de diamètre par exemple; montés sur vérin et

capables de se déformer selon les caractéristiques précises de

l'atmosphère du moment. Pour calculer la déformation ad hoc, on crée dans le ciel une étoile artificielle (tir laser silicium) dont on connaît très précisément les caractéristiques, on mesure son aspect au sol, déformé par l'atmosphère du lieu, et l’on en déduit la déformation de correction à appliquer.

- Équivalent à un télescope en orbite, mais beaucoup moins cher !

✧ Le VLT (Very Large Télescope) est constitué de 4 miroirs, équivalant à 16 mètres de diamètre, avec optique adaptative. Il est plus performant que le Télescope Spatial (mais il se fait une publicité beaucoup plus discrète !).

✧ Des projets d’ELT (Extremely Large Telescope) de 40 mètres de diamètre sont en cours de construction au Chili.

Les télescopes de l’invisible.

✧ Le rayonnement électromagnétique est l'ensemble de tous les rayonnements de même nature que la lumière, c’est-à-dire portés par des photons, mais à des fréquences et donc à des longueurs d’onde différentes.

- Du moins énergétique (grandes longueurs d’onde, basses fréquences) au plus énergétique (courtes longueurs d’onde, hautes fréquences) :

Radio - Micro-ondes - Infrarouge - Visible - Ultraviolet - Rayons X et Gamma


À chaque domaine de fréquence correspond une astronomie spécifique.

- Le radiotélescope de Nançay travaille en ondes radio. Aux USA, le Very Large Array a des antennes sur 27 kilomètres. Il fonctionne sur toutesles ondes radio, mais peut aussi se concentrer sur une raie précise ;comme la raie 21 centimètres, celle de l'hydrogène neutre, la plus transparente, celle donc sur laquelle nous recherchons d’éventuels signaux d’intelligences extraterrestres (voir partie IV). On peut faire fonctionner en mode dit interférométrique des radiotélescopes installés en des lieux différents, de façon à avoir l’équivalent d’un radiotélescope unique ayant la taille du réseau. Ainsi, l’Event Horizon Telescope, qui a

fourni en avril 2019 la première image télescopique d’un trou noir, a une

taille planétaire.

Chaque rayonnement suppose une technologie particulière de détecteur.

- Comme le rayonnement radio a des grandes longueurs d’onde, un simple

grillage suffit.

- Le rayonnement X ne peut pas voir les étoiles rouges et froides, comme Aldébaran, mais voit les vestiges de supernovae ou les naines blanches très chaudes comme le compagnon « invisible » de Sirius (qui ne fait que quelques milliers de kilomètres de diamètre).

- Certains rayonnements ne parviennent pas jusqu'au sol (infrarouge lointain, ultraviolet, rayons X et gamma). Ils sont bloqués par l'atmosphère, c'est pour cela qu'on doit envoyer des télescopes en orbite.

- Certaines planètes émettent du rayonnement radio, mais en général elles se contentent de réfléchir le rayonnement visible du Soleil. En revanche, les étoiles et les galaxies émettent sur toutes les gammes de rayonnement.

- Tous les astres ne sont « vus » que dans leur passé, car on ne capte que leur lumière, qui se déplace à vitesse finie (300 000 kilomètres/seconde).

- Unité de distance : l’année-lumière est la distance parcourue par la lumière en une année (à peu près 10 000 milliards de kilomètres).

- Une étoile à 1000 années-lumière est vue telle qu’elle était il y a 1000 ans, une galaxie à un milliard d’années-lumière est vue telle qu’elle était il y a un milliard d’années. Pour les étoiles, le décalage est négligeable (leur temps de vie est beaucoup plus grand que mille ans sauf pour les

supernovæ, des étoiles qui explosent). Mais on peut être certain que tous les quasars (des galaxies brillantes très lointaines) sont tous éteints aumoment où on les observe !

✧ Le passage de l'astronomie à l'astrophysique vient de la spectroscopie (seconde moitié du XIXe siècle). La spectroscopie décompose la lumière selon ses différentes fréquences, ses « couleurs » : le bleu est le rayonnement le plus chaud, le rouge est plus froid.

- La spectroscopie permet de savoir de quoi sont composés les astres.Les petites longueurs d'onde correspondent au bleu /violet ; les grandes longueur d'onde au rouge. L'absence de couleur sur une longueur d'onde précise (raie noire dans le spectre) signifie que la lumière a été absorbée par un atome. Or, chaque atome est caractérisé par un ensemble de raies

spécifiques, sorte de « code barre » qui permet de repérer les

éléments chimiques.

- Grâce à l'effet Doppler, la spectroscopie permet aussi d'étudier le mouvement des objets. Le spectre se décale vers le bleu si la source s'approche et vers le rouge si la source s'éloigne. C'est grâce à ces méthodes qu'on a découvert les trous noirs, par leurs effets sur l'orbite

de leurs étoiles compagnonnes. C'est aussi ainsi qu'on découvre les planètes autour des étoiles autres que le Soleil (Jupiter, par exemple,induit une oscillation du soleil de 15 mètres/seconde autour de son centre de gravité).

- C'est aussi grâce à cet effet que l'on a pu développer la théorie du Big Bang. On s’est en effet aperçu que les galaxies ont toutes un rayonnement « décalé vers le rouge » donc elles s'éloignent apparemment les unes des autres, et ce, d’autant plus vite qu’elles sont

plus éloignées.

✧ On observe aussi des neutrinos, particules élémentaires émises dans des processus énergétiques, prédites par la théorie avant d'avoir été observées au laboratoire.

- Le neutrino a la particularité de traverser la matière comme si elle n'existait pas, car il ne sent pas les champs électromagnétiques, qui déterminent la « solidité » de la matière usuelle. Pour avoir une petite chance d'en capter un, on place des capteurs à quelques kilomètres de profondeur sous les roches, là ou rien d'autre que les neutrinos ne parvient. Ces télescopes à neutrinos sont de simples piscines (d’eau, de tétrachlorure de carbone…), dont les molécules traversées par les neutrinos vont réagir en créant une gerbe de particules. Les neutrinos

donnent accès à des zones inaccessibles aux autres rayonnements, par exemple le coeur du soleil. Surprise : les modèles astrophysiques du soleil prévoyaient 33% de neutrinos en plus. L'écart vient de la masse du neutrino, qui a une toute petite valeur non nulle alors qu'il n'était pas réputé ne pas en avoir. Intéressant exemple de lien entre l’astrophysique et la physique des particules.

- En 1987, une explosion d’étoile dans le Grand Nuage de Magellan, galaxie à 170 000 années-lumière, a donné naissance à une supernovaDes détecteurs de neutrinos étaient branchés, et ils ont détecté 12 neutrinos issus de cette explosion de supernova, arrivés quelques

heures avant la lumière même de l'explosion ! Comment est-ce possible ?

- Tous les rayonnements électromagnétiques se déplacent à la même vitesse dans le vide. Mais dans un milieu matériel, la lumière est « freinée » parce que le photon interagit avec les champs

électromagnétiques de la matière. Par exemple, un photon émis au coeur du Soleil met … 10 millions d'années pour sortir du soleil, alors que dans l’espace vide, il ne mettrait que 2 secondes. Puis il met 8 minutes pourparvenir à la terre. Le neutrino solaire, lui, file pratiquement à la vitesse maximale car il n’interagit pas. Il nous vient donc du coeur du Soleil en 8

min 2 secondes et donne une image « quasi instantanée » du réacteur nucléaire solaire.


✧ Le dernier messager de l'univers est le rayonnement gravitationnel.

- La théorie de la relativité explique que l'espace est représentable commeun tissu élastique, dont les courbures locales sont dues aux corps célestes. Des ondes gravitationnelles sont créées par les déplacements des corps célestes dans ce tissu, un peu comme un bâton remué dans l'eau crée une onde. Les ondes gravitationnelles se déplacent à la vitesse de la lumière dans le vide (300 000 km/s) ; elles se manifestent sous forme d’une variation infime de la taille des objets qu’elles traversent. Au passage d'une onde gravitationnelle, une barre sur terre

varie de longueur, mais de manière infinitésimale : le plus cataclysmique événement stellaire (une fusion de trous noirs) ne crée qu’une variation relative de longueur de 10-21 ! On peut malgré tout tenter d’observer ce décalage par un interféromètre gravitationnel: 2 miroirs distants de plusieurs kilomètres sur lesquels on envoie un faisceau laser. S’il n'y a pas de perturbation, le dispositif est réglé de façon à ce qu’il n’y ait pas de frange d’interférence. Sinon, on mesure une variation de distance entre les miroirs. Les ondes gravitationnelles ont été détectées pour la première fois en 2015, par les interféromètres LIGO installés aux Etats-Unis. Elles ont permis d'observer la fusion de deux trous noirs. Depuis, l’interféromètre franco-italien VIRGO a étendu le réseau, et de nombreuses autres fusions de trous noirs ont été observées. La détection

des ondes gravitationnelles est l’astronomie du futur.


1 – LE SYSTEME SOLAIRE

Le Système solaire est composé de neuf planètes, d'une soixantaine de satellites de

planètes, de quelques millions de petits corps appelés astéroïdes, et de milliards de comètes, qui gravitent autour d’une étoile centrale - le Soleil -, circulant et interagissant avec le vent solaire et son champ magnétique.

❒ Les 8 planètes du système solaire

✧ Dans l'ordre :

Mercure - Venus - Terre - Mars - Jupiter - Saturne - Uranus - Neptune

✧ Il y a deux types de planètes :

- 4 de type terrestre (rocheuses), petites et proches : Mercure, Vénus, Terre et Mars

- 4 de type gazeux, géantes et lointaines : Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. Elles possèdent des anneaux plus ou moins importants (vestigesde leur formation)

- Pluton, qui est lointaine mais rocheuse, est une exception : elle n’est plus considérée comme une planète principale, mais comme une « planète naine ». En 2015 Pluton a été survolée par la sonde spatiale New Horizons qui a pris des photos et des films fantastiques. La sonde a poursuivi son voyage dans le système solaire lointain à la rencontre de petits corps glacés

comme « Ultima Thulé ».

On a longtemps cru expliquer la nature rocheuse des planètes rocheuses par leur proximité au Soleil : le rayonnement intense de ce dernier aurait permis de volatiliser leurs gaz (hydrogène, hélium), présents à l’origine dans toutes les planètes. Mais la découverte récente de planètes « extrasolaires » (en orbite autour d’autres étoiles), géantes, très proches de leur étoile mais

pourtant gazeuses, remet peut-être en cause ce modèle (à moins qu’elles ne soient systématiquement observées que jeunes, avant d’être évaporées).

Moralité : il faut se méfier du « bon sens » et des prétendues « évidences ».


Trois grandes questions :

- La recherche d’eau (et de vie fossile ?)

- L’origine du système solaire

- Le sort de la Terre (impacts météoritiques, climats)


❒ Recherche d’eau

✧ L’eau à l’état liquide est signe favorable pour le développement de la vie.

Mars a eu de l'eau en abondance il y a 3,5 milliards d'années (traces : canyons, canaux, érosion). A la même époque et dans les mêmes conditions, la vie s’est développée sur Terre. Pourquoi pas sur Mars ? On cherche donc des bactéries fossiles au cours des explorations spatiales et dans les météorites de Mars tombées sur Terre. Si on en trouve, cela impliquera que la vie existe probablement partout dans l’univers ! En 2020, profitant d’une « fenêtre de tir favorable », plusieurs missions spatiales comportant des rovers équipés de foreuses vont être lancées sur Mars.

✧ On pense qu'il peut y avoir encore des écoulements d'eau liquide dus à des phénomènes géologiques qui la font remonter en surface et la voient se transformer instantanément en glaces.

Europa, gros satellite de Jupiter, est comme une boule de billard glacée et fracturée, qui pourrait receler un océan d'eau liquide tiède. Et donc peut être de la vie primitive (grâce à l’énergie interne de la planète). Il en va de même de la plupart des satellites de Jupiter et de Saturne. Dans les 20 prochaines années, une mission ira explorer l’océan souterrain d’Europa.

Titan, un gros satellite de Saturne, est doté de la même atmosphère que la terre primitive (« mise au congélateur ») : azote et méthane, plus des molécules organiques. Il pourrait donc aussi y avoir une vie primitive. Une sonde spatiale (mission Cassini Huygens) partie en 1997 est parvenue à se poser sur Titan en janvier 2005 et a fait les premières analyses in situ du sol et de l’atmosphère de Titan.

✧ Les comètes sont constituées de blocs de roches et de poussières amalgamées par des glaces (d’eau, de CO2, etc.). Leur noyau mesure quelques kilomètres, mais leur chevelure (gaz volatiles) est longue de plusieurs millions de kilomètres.

- Très au-delà de Pluton, il y a un ou plusieurs réservoirs de comètes (1000 milliards...), dont un bloc se détache de temps en temps et crée une comète qui tombe vers le soleil.

- Comme elles ont de l’eau en abondance (et des hydrocarbures, des acides aminés), les comètes ont peut-être apporté l’eau et les « briques de la vie » sur Terre.

- A chaque passage près du Soleil une comète s’use, et elle peut finir en astéroïde ou par se disloquer (500 passages). Les plus grosses comètes survivent à de nombreux passages (la comète de Halley revient tous les 76 ans).

- Les étoiles filantes sont des grains cométaires d'un micron issus d'anciennes queues de comètes dont l’orbite croise celle de la Terre (d’où les « pluies » d’étoiles filantes à dates fixes : Perséides entre le 9 et 13 août, etc.).

- La mission spatiale Rosetta, lancée en mars 2004, s’est posée en 2015 sur une comète pour y déchiffrer les « hiéroglyphes » du Système Solaire. En juillet 2005, la mission Deep Impact a fiché une pique dans un noyau cométaire pour faire jaillir de ses entrailles un geyser de gaz et de poussières, lequel a ensuite été observé et analysé.


Origine du Système Solaire

✧ Il y a 4,5 milliards d'années, tout le système solaire s'est formé sous l'effet de l'explosion d'une grosse étoile (supernova) dans le voisinage, qui a déstabilisé le nuage gazeux (nébuleuse protosolaire). Le nuage de départ s'est condensé en un centre - qui, en se concentrant, a créé le soleil - et un disque périphérique de gaz et de particules, dont les grumeaux ont créé rapidement

les planètes, les comètes et les astéroïdes.

✧ La masse gazeuse de départ tournait déjà, car le repos n'existe pas dans l'univers.

✧ Les planètes proches du soleil n'ont pas gardé leurs éléments volatiles.

✧ On peut dater très précisément la naissance du système solaire grâce aux météorites : 4,566 milliards d’années. La météorite Allende garde la trace de l’explosion de supernova qui a engendré le système solaire. Elle est donc plus vieille que le Soleil et la Terre ! 

✧ Après sa formation, la Terre et les autres planètes ont été bombardées par un

déluge de comètes et de météorites, pendant 600 millions d’années. Après le « déluge », les océans liquides se sont formés et la vie est apparue.

Le sort de la Terre

✧ Sans « chauvinisme », c’est la plus belle planète du Système Solaire, car c'est la seule à avoir un système terre-océan-atmosphère en interaction. C’est une machine thermique complexe, dotée d’un champ magnétique important.

Question : cette machine est-elle fragile ?

✧ La Terre est bombardée par des météorites (500 tonnes par jour), des

comètes et des astéroïdes (géocroiseurs). Evénements récents : Oural, 2013

(17 mètres), Tunguska, 1908 (50 mètres). Meteor Crater, 50 000 ans (30

mètres).

- En 1994 on a vu en direct la comète Shoemaker-Lévy se désintégrer en 21 morceaux sous l'effet de l'attraction énorme de Jupiter, et disparaître en plongeant dans l’atmosphère de la planète.

- La probabilité d’un choc entre la Terre et un géocroiseur de 10 km de diamètre est de 1/100 millions d’années. 10 km est la « taille critique » : le choc engendre un nuage de poussières qui bloque la lumière solaire pendant plusieurs années, d’où rupture de la chaîne alimentaire (mort des végétaux et de tout ou partie des espèces vivantes). C’est ce qui s’est probablement passé il y a 65 millions d’années pour la disparition des dinosaures. On a retrouvé le cratère d’impact (Chicxulub, au Mexique).

- Pour se prémunir contre les risques d’impact, il existe des réseaux de

surveillance, SpaceWatch. En cas de détection, il serait plus judicieux de

dévier la trajectoire plutôt que de désintégrer le corps. De deux choses

l’une : soit le météore est suffisamment gros pour être détecté longtemps

avant l’impact, mais nous n’avons pas encore la puissance de feu

suffisante pour le dévier ; soit il est plus petit, mais on risque de ne pas le

détecter assez tôt pour agir !

- L’astéroïde n°5523 découvert en 1991 au Mont Palomar porte le nom de Luminet en hommage à ses travaux.

- Un aspect fascinant des astéroïdes est leur future exploitation industrielle en termes de matières premières. Des start-ups existent depuis 2012.

✧ Les climats à long terme de la Terre (sujet généralement non traité en séminaire sauf sur demande) sont liés à 2 facteurs :

- La forme de l’orbite de la Terre autour du Soleil, qui varie au cours du temps entre un cercle et une ellipse avec une période de 100 000 ans

- L’inclinaison de son axe de rotation, qui varie autour de 23° avec une période de 26 000 ans.

- Ces variations créent des périodes de plus fort contraste entre les saisons, avec des phases de glaciation et des phases de désertification (théorie astronomique des climats). La dernière glaciation remonte à 11 000 ans. On s'éloigne de la dernière glaciation et donc on se rapproche d’une autre période glaciaire prévue dans 40 000 ans.

Mais...


- Le réchauffement sur le dernier siècle est de 1 degré, dont les 9/10ème dans les 5 dernières années, essentiellement dû à l'activité industrielle (émission de gaz à effet de serre). Ce réchauffement pourrait faire disparaître la prochaine glaciation !

- Autres causes : affaiblissement du bouclier magnétique du Soleil,variation de l’activité solaire (« mini-ère glaciaire » sous le règne de LouisXIV). Les spécialistes s’opposent sur les deux causes du réchauffement (endogène ou exogène) le principe de précaution (protocole de Kyoto,

etc.)


mardi 17 novembre 2020

Citation 113 Jean de Loisy


"L'utopie périlleuse d'un changement de société tel que le rêvaient les artistes se fracassa dans le drame des guerres et l'épouvante des massacres industrialisés. "
in Otium, Jean Miguel Pire , Actes Sud, 2020. 

vendredi 13 novembre 2020

Lexique 251 Transition écologique






N'étant pas suffisamment équipés sur le plan psychique pour faire face au changement , supporter les pertes et commuer la peur de l'effondrement en une résolution à agir de manière concrète et concertée , nous avons privilégié les comportements court-termites et  l'égoïsme , négligeant les ressources de la coopération et ne nous donnant pas les moyens d'innover.

L'ignorance n'est pas la cause principale de cette incapacité et les connaissances ne suffisent pas non plus à générer les changements individuels. et collectifs qui sont nécessaires.
Le processus de transformation de soi comprend deux volets :
- le 1er qui conditionne autonomie morale et émancipation suppose que chaque individu prenne de la distance à l'égard des représentations de la vie réussie qu'il a reçue et qui parfois aliènent.Il s'agit d'accéder au pouvoir d'affirmer ce à quoi il tient.
- Le second volet renvoie à l'élargissement  de la sphère de sa considération morale qui implique que l'horizon de ses pensées et de ses actes soit le monde commun et pas seulement son bien être, celui de ses proches ou même la prospérité de son pays.

Corine Pelluchon in Réparons le Monde, Rivages poche 2020.

mardi 10 novembre 2020

lexique 250 La maladie

"La maladie est une autre allure de la vie; elle n'est pas l'absence de norme mais la présence d'autres normes .Elle exige que le malade, tant que cela est possible , parvienne à mener une vie qui a du sens pour lui; malgré les renoncements et réaménagements existentiels et psychiques que sa maladie lui impose."

vendredi 6 novembre 2020

Citation 111: Corine Pelluchon

Les changements de style de vie qui s'ensuivent ne sont pas vécus comme des sacrifices mais ils s'imposent d'eux mêmes et engendrent un sentiment d'accomplissement de soi.ainsi le fait de s'abstenir de chair animale ou de réduire drastiquement sa consommation d produits animaliers va  de pair avec la recherche stimulante d'alternatives végétales et avec le plaisir de cuisiner.
Corine Pelluchon in Réparons le Monde, Rivages poche 2020.

lundi 2 novembre 2020

Lexique 249 Notre finitude


La prise en considération de notre finitude , la conscience de la communauté due destin nous unissant aux autres vivants change aussi le régime de notre affectivité, c'est à dire nos évaluations, nos émotions, nos désirs et nos comportements.
Corinne Pelluchon in Réparons le Monde, Rivages poche 2020.

vendredi 30 octobre 2020

Lexique 248 Réparer le monde


Réparer le monde n'est pas faire advenir soudainement une autre réalité mais savoir que, si des changements sont nécessaires ils se mettront vraiment en place plus tard.
 Corinne Pelluchon in Réparer le monde, Rivages poche 2020.

mercredi 28 octobre 2020

Cinéma 16 : Les Centurions

 


mardi 27 octobre 2020

Lexique 247 Amour , Haine

"Rien n'égale la rage d'un amour changé en haine, et ainsi de suite."
in Green river, Tim Willocks, Pocket, 2013

Cinéma 15 : Les 4 cavaliers de l'apocalypse

 




vendredi 23 octobre 2020

Lexique 246 La politique


"La politique vous change en un tas de merde, se fout de qui vous êtes."
in Green river, Tim Willocks, Pocket, 2013

mardi 20 octobre 2020

Lexique 245 Sacrifice

"Si on peut apprendre une leçon de l'histoire, c'est que les changements ne se font pas sans sacrifices sanglants, les plus absurdes et arbitraires qui soient... Tout ce qui comptait c'était la convulsion , et son éternel retour narguait la vanité des humanistes et leurs misérables institutions."
in Green river, Tim Willocks, Pocket, 2013

vendredi 16 octobre 2020

Lexique 244 La marée

"Pour l'instant ils veulent du sang, mais quand la marée change, on veut qu'elle se retourne contre les enragés."
in Green river, Tim Willocks, Pocket, 2013

mardi 13 octobre 2020

Citation 109 Tim Willocks

"Faites le nécessaire et vous êtes changé en petit oiseau qui s'envole en gazouillant dans le grand ciel bleu ."
in Green river, Tim Willocks, Pocket, 2013

vendredi 9 octobre 2020

Citation 112 Corine Pelluchon

"La capacité à admirer la nature se nourrit de cette connaissance de soi qui change le regard que l'on porte sur les autres formes de vie."
Corine Pelluchon in Réparons le Monde, Rivages poche 2020.

Lexique 243 L'armée des ombres

"Nous savons que nos soldats changent cent fois de nom et qu'ils ne possèdent ni abri ni visage. Ils vont en secret dans des chaussures informes sur des chemins sans soleil et sans gloire . Nous savons que notre armée est famélique et pure. Qu'elle est une armée d'ombres . L'armée miraculeuse de l'amour et du malheur.Et j'ai pris conscience ici que nous étions seulement les ombres de ces ombres et le reflet de cet amour et de ce malheur."

mardi 6 octobre 2020

Lexique 242 : la restauration de tableaux


"Les choses ont changé.Non seulement la restauration se fait à présent dans le respect absolu du travail original de l'artiste, mail elle doit aussi permettre dans le futur d'éventuelles remises en état."
in Venise à double tour, Jean Paul Kauffmann, Folio, 2020.

vendredi 2 octobre 2020

Lexique 241 : Le cerf blanc

"Dans le cycle arthurien, l'apparition du cerf blanc annonce un changement dans l'ordre des choses, la fin des obstacles.
in Venise à double tour, Jean Paul Kauffmann, Folio, 2020.

Commentaire 58 : Le grand vertige

 




Le grand vertige est un roman ambitieux, courageux qui cherche des pistes, ouvre des portes, tire des perspectives à nos problèmes contemporains d'urgence climatique tout en faisant une large place à ses personnages, en les regardant   vivre une vie aussi quotidienne qu'héroïque. Il finit par dégager une énergie positive, celle de l'éternelle jeunesse,  d'un monde parfois désespérant. C'est toute la singularité de ce romancier de plus en plus intéressant.
Un extrait :

"Tout, finalement , découle de ce sentiment de terreur qui submerge l'homo sapiens devant la nature qui tout à coup le dépasse, qu'il ne comprend plus; pris de rage et d'effroi, il se met à détruire. Il fait ça.Il domine, assiège et contrôle pour ne plus avoir peur. Pour oublier qu'il n'est rien.Lentement , il effacera ce sentiment et pensera qu'il est tout.

in Le Grand Vertige, Pierre Ducrozet, Editions Actes sud, 2020."

Citation 110 Tim Willocks

"S'il descendait cet enculé tout de suite, ça changerait peut être quelque chose."
in Green river, Tim Willocks, Pocket, 2013

mardi 29 septembre 2020

Citation 108 Jean Paul Kauffmann


"Au début je la trouvai un peu bêcheuse mais elle se mit à changer d'attitude lorsque je lui fis découvrir l'entrée dérobée."
in Venise à double tour, Jean Paul Kauffmann, Folio, 2020.

mercredi 23 septembre 2020

Citation 107: Jean Paul Kaufmann


"Je suis comme eux: s'il ne pleut pas je souffre. On partage les mêmes inquiétudes. la notion de durée a changé pour moi."
in Venise à double tour, Jean Paul Kauffmann, Folio, 2020.

mardi 22 septembre 2020

Commentaire 57 Rendre le monde disponible 2/2

#Rendre disponible ou laisser advenir ?Le conflit fondamental illustré par 6 étapes de vie
- La Naissance : la planification et la réalisation du désir d'enfant : le fait d'avoir ou non un enfant n'est plus un "destin". La qualité génétique dos biologique de l'enfant : de nombreuses méthodes d'investigation permettent de voir si l'enfant correspond à notre désir; l'angoisse de l'accouchement grandit au même rythme que l'indisponibilité" et les risques perçus éprouvés comme une impuissance.
Il en va de même des dispositifs de sécurité : plus il ya de caméras de surveillance , de système d'alarme, moins les individus se sentent en sécurité.Cela sape la confiance que l'on a en sa propre efficacité.
- L'Éducation : l'évolution de l'enfant est suivi par toute une série de paramètres , d'examens médicaux qui relèvent d'un programme de monitoring.
Il existe une pression  d'optimisation portant sur la quasi totalité des expressions de l'existence de l'enfant; toutes ces dimensions sont rendues mesurables afin de les optimiser.
Le développement des compétences par exemple de plus en plus mesurées par l"école alors qu'elles n'en sont pas le but final; l'éducation est un processus de transformation de l'enfant constant pour devenir une personne (ce qui passe par des compétences)
Les enseignes tiraillés au quotidien entre les exigences de disponibilité des autorités chargées de la formation, des résultats exprimés par les parents et le besoin de résonance des élèves sont parmi les professions où l'on compte le plus de burn out.
-La vie professionnelle : les jeunes adultes cherchent le plus souvent à prendre en main leur vie par le biais d'un plan de carrière et d'un projet familial. Pour l'un il s'agit d'articuler formation, expérience et recherche de travail. Pour l'autre c'est beaucoup plus difficile : on ne décide pas de quelle personne on va tomber amoureux. Pourtant de plus en plus de services ne ligne proposent des dating app pour contrôler, maîtriser la rencontre.
- La numérisation du rapport au monde : les techniques et processus numériques ont profondément transformé notre rapport au monde en rendant disponible la quasi totalité du monde accessible à notre conscience.
Le savoir nous est apporté par Google en quelques secondes.
Mais pas uniquement : les marchandises nous sont également accessibles, les gens qu'on aime sont visibles à tel point que la limite de disponibilité du monde n'est pas déterminée par la résistance du monde mais par les limites de notre attention et de notre bourse. 
Notre propre personne devient peut être le plus important point d'agression dans le rapport moderne avec le monde.
Si nous voulons étendre les frontières du monde ,il nous faut commencer par nous optimiser nous mêmes et c'est ce que nous faisons avec le mouvement "quantified self".
L'objectif étant de mesurer toutes les expressions de vie et de les rendre disponibles : tension, pour, perte de calories, nombre de pas, phases de sommeil...On peut ainsi les étudier, comparer et les ...optimiser car impossible de ne pas vouloir faire mieux le lendemain lorsque l'on vous mesure votre nombre de pas au podomètre.
On succombe à un illusion en croyant que l'on ne se laisse pas inciter à transformer son comportement en fonction des données une fois qu'elle sont devenues disponibles.
- Le tourisme : comme contrepoint d'une vie professionnelle et familiale menée sur le mode du désespoir de la gestion du quotidien et de ses to do list.
La promesse des vacances est donc d'aller à la rencontre du monde sans obligation à gérer et nous laissant "toucher "pr le monde
Le problème est que nous n'avons peu de temps , un budget limité et le désir d'obtenir "contractuellement" ce que nous avons envie d'y trouver sans bouleversement imprévu , ni déstabilisation : d'où là aussi un sujet de tension familial et interpersonnel.

- L'age des soins : le caractère éphémère de la vie et la déchéance des corps constituent la limite la plus ferme du programme d'extension d l'accès au monde de la modernité. Là échouent tous nos efforts .Pourtant nous résistons, innovons et bataillons.
Ainsi la relation à la maladie est une vraie relation d'agression et là où nous ne pouvons pas gagner, nous faisons l'effet de ratés.Plus on combat la maladie, plus on s'empêcherait de vivre avec

- La mort :l'agonie est quelque chose que l'on cherche de plus en plus à contrôler ; on ne laisse plus la vie s'en aller de la personne, c'est à dire mourir;

#La dimension structurelle du conflit fondamental : 
Le mode de stabilisation dynamique de la société impose en permanence une extension de notre accès au monde et du même coup un  programme de mise à disposition illimité.

Nous rencontrons les choses sous le forme de ce qu'il faut savoir payer, dominer, acquérir, résoudre et nous avons l'application qui convient pour chacun de ces types de relation.
Mais cela veut aussi dire pour Adorno ou Rilke que nous ne faisons pas l'expérience des choses dans leur diversité phénoménale, nous ne les appréhendons que dans ce que nous avons rendu disponible en elles sur le plan conceptuel, technique , économique.
Il est nécessaire de réfléchir à la nature du désir.

#L'indisponibilité du désir et le désir indisponible
Si la modernité vise à rendre le monde disponible , cela vient avant tout à l'idée et à l'exigence de le rendre disponible pour notre libido. Nous n'en constatons pas moins que dans la manière dont nous menons notre vie nous ne sommes pas simplement guidés par notre désir ou nos envies.
Notre rapport au désir présente présente presque à l'état pur , toutes les caractéristiques d'une relation de résonance : il entre toujours et immédiatement en jeu lorsque nous sommes interpellés ou quand nous nous laissons affecter , nous y répondons physiquement, émotionnellement et mentalement, nous nous transformions en lui tandis que dans le même temps la structure du désir se modifie, se déplace.
La structure du désir se situe dans l'exigence de mettre à portée quelque chose qui ne l'est pas encore.
Le désir humain est avant out désir de relation : nous voulons atteindre ou rendre atteignable quelque chose qui ne l'est pas encore.
Le désir s'éteint lorsqu'il n'y a plus rien à découvrir sur ou avec le vis à vis que nous ma^trisons et contrôlons toutes ses propriétés, si nous en disposons totalement.
Une erreur fondamentale de la culture moderne tient au fait qu'elle transforme la nostalgie de l'atteignabilité  (toujours auverte quant au résultat) en exigence de disponibilité (certaine) et qu'elle a institutionnalisé cette revendication dans le programme  de l'extension de l'accès au monde;
Cette confusion trouve son expression la plus lourde dans la transposition d'un désir de relation fondamental chez l'être humain en un désir d'objet.
Un monde que l'on aurait rendu complètement disponible, serait pas seulement sans attrait mais aussi sans résonance ; il n'y aurait plus rien à désirer , le désir ne trouverait plus d'objet et pourtant notre besoin le plus fondamental d'un vis à vis responsif se trouverait insatisfait.
nombre d'indices suggèrent que la libido décline dans la société contemporaine si bien que certains parlent déjà d'une ère post émotionnelle et post sexuelle (Irène Berkel).
Mais des indices plus nombreux encore montrent que la frustration et la dépression augmentent en même temps que la déception qui s'exprime aussi politiquement , à l'égard du fait que la vie ne tient pas ses promesses, que la société moderne n'apporte pas ce que nous avions espéré: précisément ce que revendiquent les citoyens partout en colère, furieux avant tout.
Une critique de notre propre désir pourrait constituer une issue pour sortir du labyrinthe d'une société d'accroissement sans résonance.

#Le retour de l'indisponible sous forme de monstre :
Les processus de mise à disposition du monde ont un revers aussi puissant que paradoxal : à bien des égards, le monde de la vie dans la modernité tardive devient de plus en plus indisponible, opaque et incertain. Avec plus conséquence le retour de l'indisponibilité dans la vie concrète, mais sous une forme modifiée et angoissante comme une sorte de monstre que ce serait créé lui même.
Des choses dont nous avons pu disposer pendant des siècles se retrouvent brutalement hors d'atteinte : des serrures que nous ne pouvons plus ouvrir, des lumières que nous ne pouvons plus éteindre, des ordi au comportement totalement erratique, des mails qui n'arrivent jamais ou disparaissent, des tv qui s'allument tout seul...
La complexité technique n'est pas la seule à engendrer l'indisponibilité pratique, la complexité et la vitesse des processus sociaux provoquent elles aussi de l'indisponibilité.: le cours de la vie jusqu'alors prévisible, planifiante et au moins partiellement aménageable devient une course sur les vagues, aussi erratique qu'indisponible.
La disponibilité de principe transforme l'indisponibilité pratique en un montre inquiétant car les monstres sont des menaces qui nous guettent en permanence, mais que nous ne pouvons pas voir, ni rendre disponibles.
Des actes relevant du quotidien comme cuisiner, marcher, faire l'amour, chauffer, aérer le pièces, dont nous avons disposé en toute confiance pendant des siècles et qui étaient une source permanente de relation auto-efficace deviennent soudain des motifs d'incertitude et d'impuissance.
L'indisponibilité issue des processus d émise à disposition produit une aliénation radicale.Le programme moderne d'extension de l'accès au monde , qui a transformé ce dernier en un amoncellement de points d'agressions, produit donc de deux manières concomitantes la peur du mutisme du monde et de la perte du monde : là où tout est disponible d'une nouvelle manière, nous ne pouvons plus l'entendre parce qu'il n'est plus atteignable.

mardi 15 septembre 2020

Lexique 240 : La cuisine

"La cuisine italienne est résolument conservatrice. Elle le revendique.(...)La mondialisation ne l'a quasiment pas touchée.(...) Quand tout le monde veut changer les règles du jeu, les italiens revendiquent, eux , un idéal d'authenticité.
in Venise à double tour, Jean Paul Kauffmann, Folio, 2020.

lundi 14 septembre 2020

Dans la Pub 21

 


vendredi 11 septembre 2020

Commentaire 57 Rendre le monde disponible 1/2

La neige est littéralement la forme pour la manifestation de l'indisponible :nous ne pouvons pas entrainer sa chute  ou dicter sa venue, pas même la planifier à l'avance avec certitude.
Le drame du rapport moderne au monde se reflète dans notre rapport à la neige  comme dans une boule de cristal . L'élément culturel moteur est cette l'idée de rendre le monde disponible alors que la vitalité , le contact et l'expérience naissent de la rencontre avec l'indisponible.
La vie s'accomplit dans l'interaction entre ce qui est disponible et ce qui tout en restant indisponible pour nous , nous regarde pourtant.
Pourquoi les gens vont-ils au stade? continuent -ils à regarder des maths à la tv ? Parce qu'ils ne savant pas comment ça se finit.
L'hypothèse d'Harmut Rosa est que les membres de la modernité tardive vivent sur tous les plans -individuel, culturel, institutionnel et structurel  - la mise à disposition du monde , le monde nous fait faire face sous forme de point d'agression , c'est à dire d'objets qu'il s'agit de connaître,d'atteindre , de conquérir , de dominer ou d'utiliser et c'est précisément en cela que la vie ce qui constitue l'expérience de  la vitalité et de la rencontre - ce qui permet le résonance- , que la vie donc semble se dérober , ce qui  à son tour débouche sur la peur, la frustration, la colère et même le désespoir ,qui s'expriment ensuite entre autres  dans un comportement politique impuissant fondé sur l'agression.

# Le monde comme point d'agression : 
Pour les sujets de la modernité tardive le monde est purement et simplement devenu le point d'agression : tout ce qui apparait doit être connu, dominé, conquis, rendu utilisable .
Dans notre rapport au corps , tout ce que nos en percevons a tendance à être placé sous la pression de l'optimisation: poids, rides, tension, glycémie...
Dans notre vie , il s'agit d'escalader des montagnes, de réussir des examens, de progresser dans la carrière...
La vie quotidienne se concentre et épuise de plus en plus dans le traitement de to do lists exponentielles . N'en at-il pas toujours été ainsi ?
Cette normalisation d'un rapport agressif au monde est le résultat d'une formation sociale qui s'est développée sur tous siècles , formation qui se fonde structurellement , sur le principe d'une stabilisation dynamique , culturellement sur celui d'une augmentation continuelle de sa portée.
Depuis le XVIII° siècle s'accomplit à tous les niveaux de la vie institutionnelle de la modernité occidentale, une mutation structurelle à la suite de laquelle la structure institutionnelle fondamentale ne peut plus être maintenue que par une augmentation constante.
Une société est moderne si elle n'est en mesure de se stabiliser que de façon dynamique ,c'est à dire si elle a besoin pour maintenir son statut quo institutionnel de la croissance (économique), de l'accélération (technique) et de l'innovation (culturelle) constante.
Parce qu'elles ne peuvent se stabiliser que sur le mode de l'accroissement, les sociétés modernes sont structurellement et et institutionnellement contraintes rendre toujours plus de monde disponible, de la mettre à la portée par la technique , l'économie et la politique.
La peur du décrochage et la promesse de l'extension de notre accès au monde sont ainsi les deux faces principales qui guident nos vies.
Ce qui importe dans la vie c'est de rendre le monde atteignable.
Nous sommes contraints structurellement et poussés culturellement à faire du monde le point d'agression; il nous apparait comme ce qu'il convient  de savoir, d'explorer, atteindre, de s'approprier, de maîtriser et de contrôler.

# 4 dimensions de l'indisponibilité :
Ce n'est pas un processus homogène mais constitué de 4 dimensions :
- Rendre disponible = rendre visible , étendre notre connaissance à ce qui est là
- Rendre disponible = rendre atteignable ou accessible (lune en fusée)
- Rendre disponible = rendre  sous contrôle un fragment du monde (innovations techniques)
- Rendre disponible = rendre utilisable ou mettre en service, ce qui est là est transformé en matériau  (politique et promesses électorales)

# Le revers paradoxal : le recul énigmatique du monde :
Sa thèse est que non seulement ce programme de mise à disposition du monde ne fonctionne pas , mais il bascule en son contraire : le monde semble de plus en plus se dérober et se fermer à nous de façon mystérieuse.
Il se révèle à la fois menacé et menaçant et donc au bout du compte il apparait   indisponible.
La perte du monde serait la peur fondamentale et élémentaire et constitutive de la modernité.

# Le monde comme point de résonance :
L'accomplissement culturel de la modernité est précisément d'avoir perfectionné l'aptitude humaine à mettre le monde à distance et à y ouvrir un accès permettant de la manipuler.
Cette forme de relation au monde agressive et créatrice semble primordiale.
L'agression comme relation au monde devient problématique à partir du moment où elle se transforme en mode fondamental de toute manifestation de la vie parce qu'elle méconnait le fait que sujet et monde ne se présentent pas d'emblée comme deux entités indépendantes mais qu'ils émanent d'abord de leurs interactions et de leur attachement mutuel.
Le fondamental n'est pas de disposer des choses mais d'entrer en résonance avec elles ; un mode de relation avec 4 caractéristiques : 1/le moment du contact 2/ le moment de la réponse 3/ le moment de la transformation 4/le moment de l'indisponibilité.
Les effets de transformation d'une relation de résonance échappent constamment et inévitablement au contrôle et à la planification du sujet : on ne peut ni les calculer, ni les maîtriser.
Cette relation s'inscrit donc dans un rapport de tension fondamental avec la logique sociale de l'augmentation et de l'optimisation incessante.
La modernité est portée, poussée à rendre le monde à tout point de vue calculable, maitrisable, prévisible et disponible .
La résonance elle ne se laisse pas rendre disponible : la réside la grande source d'agacement , sa contradiction fondamentale , ce qui produit des variantes toujours nouvelles, des citoyens en colère.