mardi 29 octobre 2019

Citation 78 Yannick Haenel

"J'allais être changé en cerf , sans doute l'étais-je déjà, et des bois poussaient autour de ma tête, comme une forêt de phallus au bord de gicler, qui bientôt seraient trancher par ses chiens."
Yannick Haenel in Tiens ferme ta couronne, Folio 2019

mardi 22 octobre 2019

Lexique 220 : Les Ecritures

"Le simple fait que Cimino  lût mon scénario lui transmettait cette gloire secrète dont parle les Ecritures, qui suffit à changer un petit message en une parole ardente, un livre de rien en un souffle."
Yannick Haenel in Tiens ferme ta couronne, Folio 2019

jeudi 17 octobre 2019

APM 21: La Joie désespérée avec Charles Pépin

Hier, 16 octobre, l'excellent  Charles Pépin faisait une intervention sur le thème de la Joie au club APM Saint James
Je dis excellent car ne sont pas si nombreux les intervenants , à , non seulement bien maitriser leur, le rendre intéressant par son éloquence et installer, s'appuyer sur un dialogue permanent et à parité avec son auditoire.
#Son questionnement part de pourquoi souvent la joie jaillit quand il n’y a pas vraiment de raison.Pourquoi suis je parfois suis si joyeux ? Pourquoi le suis je alors que je ne devrai  pas l’être ?
Qu’est-ce qui me rend joyeux ?
Il illustre de mystère de 3 cas concrets :
1/parfois la joie déclenchée par un événement conséquence est supérieur, voire excessive par rapport à sa cause. D’où vient cette joie ?
2/ parfois il n’y a aucune raison et la joie jaillit. Pourquoi ? Il n’y pas de déclencheur 
3/ parfois  dans une mauvaise situation , un peu abattu et pourtant soudain la joie jaillit sans aucune raison. Pourquoi arrive t’elle ?

#L’enjeu de la philosophie de la joie est que la joie (intense, fugace) est possible, quand le bonheur ne l’est plus (plénitude, durabilité). Il est ainsi  possible de guérir des personnes à retrouver la joie ( pas le bonheur), des personnes dont les trauma rendront difficiles, voire impossible leur accès au bonheur.
#Il existe 2 grandes formes de joie :
 - la joie d’accueil : celle que l'on éprouve spontanément  à partir d'un événement
-  la joie de développement : celle que l'on éprouve parce que l'on grandit en puissance 
La grande question est celle du rapport entre les deux : beaucoup les opposent mais il est important de les réconcilier notamment dans l’entreprise .La joie est toujours dans une dialectique entre les deux . Les grand mystiques comme Gandhi  acceptent les deux 

#3 expressions communes expliquent bien la joie :
Ça me met en joie 
Fou de joie 
Joie de vivre 

#Quelles sont les origines de la joie ?

Plusieurs pistes d'origine :
  • De la qualité des attachements précoces (psychologie) dépend la capacité à l'éprouver
  • Dieu/ cosmos/ nature/ la vie : il y’a plus important que moi et qui me dépasse ;et cela me met en joie  (spiritualité)
  • L'approbation générale de tout mon être du fait de vivre; cela passe par  le corps; alors quelle est la différence entre plaisir et joie ? Le plaisir se mue en joie dès lors qu’on arrive à le transformer en généralité ; dès lors qu’elle conduit à une approbation globale de l’existence, pas simplement de la mienne ( Nietzsche)
  • Le désir : les gens joyeux sont ceux qui dépensent leur énergie à faire , à accomplir leur désirs, qu’ils y arrivent ou pas 
  • L’instinct de survie 
#Joie et travail : La joie de la reconnaissance est un des moteurs les plus puissants : c’est une joie de se développer 

#La joie tragique chez Nietzsche : je ne vais pas me mentir, oui il y a des imperfections, un monde qui va mal  mais je vais être joyeux dans ma lucidité.
Peut on avoir une ressource de joie quand tout va mal ?
Une joie d’accueil , pas de résignation d’accepter les choses 

#La grande phrase : Plus tu acceptes de ne pas pouvoir changer ce que tu ne peux pas changer , plus tu pourras changer ce que tu peux changer « 
A relier à la prière de Marc Aurèle :
«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.»

La joie est toujours l’acceptation du réel 
Le malheur est toujours dans la recherche d’un idéal meilleur qui vient salir la réalité que l’on vie
La convocation de l’idée du bonheur nous enlève la joie de vivre 

Pour Clément Rosset il y a une dimension totalitaire de la joie ; mais la philosophe de la joie exclut l’autre. 
Toutes les raisons qui devraient me faire désespérer, me mettent en joie. D’où la thèse que toute vraie joie est paradoxale.
La joie est amorale, le "ja sagen" de Nietzsche est un oui à la vie 

Je sais que je vais mourir et pour tant je suis joyeux 
Je suis fou de joie, il y’a de la folie là dedans 
D’où la joie de vivre puisqu’on n’aurait pu ne pas vivre ; et encore plus dans un pays qui connaît le terrorisme

Si le bonheur n’existe pas on peut y tendre en multipliant les instants de joie 

La force majeure Clément Rosset

Synthèse conceptuelle :
#La joie a toujours maille à partir avec le réel 
Cela a été comme çà et je l’accepte 

#Les joies qu’on éprouve ont avoir avec le corps
Je suis d’abord un corps dans le monde

On deux marges de progrès 
J’arrête de comparer ma réalité avec un idéal 
La vraie joie est désespérée : si j’espère je dénature mon réel et perds ma joie 

Le dirigeant est il responsable du développement, de la joie des salariés de son entreprise ?
La philosophie de la joie s’oppose à la culture du bien être propre aux us 

#3 formes de joie : 
Reconnaissance (Hegel)
Joie de vivre (Rosset)
Développement (Spinoza)

La joie est subversive, elle est politiquement incorrecte, aucun homme politique ne peut être joyeux si il veut promettre une amélioration du monde
"La joie est plus profonde que la tristesse,"Zaratustra

#L'artiste, le créatif :
« Pour être bon il faut répéter « Bergson
Quand on a ça et qu’on peut improviser on est dans la joie 
Quand on sait faire ça : sortir de la répétition pour improviser,on a une joie de vivre . À ce moment là on se moque de la reconnaissance des autres 
On en a besoin quand on n’est pas artiste de son domaine : on a alors besoin de reconnaissance 

Le vrai développement c’est la créativité 
La compétence c’est répéter les choses 
Mais l’important c’est la confiance , le fait d’oser faire les choses 
La joie de vivre fait prendre des risques, permet de rebondir = le plus important 
ELLE DEVRAIT ÊTRE AU CŒUR DES POLITIQUES ÉDUCATIVES 

#Confiance et bonheur  :
Même si il n’existe pas ,on a besoin de penser qu’il est possible , qui existe comme désir de bonheur 
Chaque instant de joie présent nourrit notre espoir de bonheur 
À contrario le malheur n’est pas l’absence de bonheur mais l’absence de désir de vivre, d’appétit de vivre 

Prendre conscience de la possibilité d’échouer dans une action est le début de la joie 
Aimer l’aléa qui demeure alors qu’on fait tout pour le réduire 

#2grandes questions pour finir :
Est ce que j’utilise suffisamment en moi cette ressource qu’est la joie?
Pourquoi la philosophie de la joie de vivre n’est elle pas plus présente ?

mardi 15 octobre 2019

Citation 77 : Yannick Haenel


"Je crois qu'il lui importait peu de faire de bonnes opérations avec le cinéma : il cherchait à voir autre chose, un e chose que l'on  voit rarement sur les écrans, une chose qui peut être,  n'existe pas et dont ceetains d'entre nous sont les porteurs involontaires. Comme il me l'expliqua lorsque je m'excusai pour mes digressions : le cerf l'avait changé.
Yannick Haenel in Tiens ferme ta couronne, Folio 2019

mardi 8 octobre 2019

Lexique 219 : Dictature ?

"Il y a chez eux la volonté de transformer la nature humaine, chez Marc Zuckerberg, par exemple,.Il a changé nos réflexes humains. Il crée des émotions nouvelles  via ses applications: les gens ont besoin de se montrer et ont besoin de se faire liker.il a accès à toute notre vie privée... Pourquoi devrait on obéir aux valeurs de Zuckerberg ?... Il règne en dictateur sur les réseaux et Internet , c'est très inquiétant." Olivier Guez in Le Point le 15 aout 2019.

mardi 1 octobre 2019

Lexique 218 : Désobéissance civile


"La désobéissance civile fera émerger un débat sur le changement climatique "
Roger Hallam in Libération 17,18 aout 2019