mardi 7 janvier 2014

Expressions (21) : Les Gars


Celle ci je n'en suis pas vraiment sur : si je l'ai pas mal entendu ces derniers temps , je me demande simplement si elle n'est pas "surexploitée" dans l'ouest de la France , ancienne terre des marins.
Mais plusieurs utilisations récentes m'invitent à vous la présenter.
Le paradoxe étant, que comme sur la photo, elle est aussi bien utilisée par les hommes que par les femmes: l'indifférenciation des sexes aurait  gagné un nouveau territoire .
Quel est ce nouveau terrain ?
Un terrain que l'on valorise en s'encourageant mutuellement  (allez les gars!) devant la tâche à accomplir (va falloir y aller les gars ! ) ou en se congratulant après "l'exploit accompli" ("super les gars".
Esquissons une hypothèse,  celle du projet collectif , le quelque chose de construit, fabriqué à plusieurs ,engendrant ,et c'est peut être la la nouveauté, le plaisir, la chaleur humaine , la satisfaction du collectif , pour ne pas dire la fraternité.
Evidemment elles sont loin les images de 36, de la fraternité des travailleurs, où les gars étaient tous porteurs de grands sentiments  magnifiés par Duvivier .
D'ailleurs à ma génération nous avons été plutôt biberonné par Pierre Richard et ses p'tits gars, aux sentiments moins nobles, plus roublards et plus drôles aussi (il faut le reconnaître).

Non cela nous rapproche  plutôt de Mafesoli et son évolution des valeurs exposée dans Apocalypse, chroniqué ici en 2009. Maffesoli y défend un renversement à venir des valeurs issues des Lumières et notamment la montée en puissance du collectif, du partage.
Alors les gars serait il finalement un marqueur du collaboratif ?