lundi 20 avril 2015

Expressions 30 : se faire überriser

Même Thibault Simphal , DG de Über France le dit : "nous redoutons à tout moment nous faire überriser par une autre compagnie ".
Se faire überriser voilà la nouvelle angoisse créée de toute pièce par l'économie numérique.
Un peu comme le naufrage pour le bateau ou l'accident pour la voiture, ils sont apparus concomitamment,  l'überrisation sonnerait comme une menace permanente pour chacun des acteurs .
Côté pile c'est d'abord le rêve,  l'espoir, la possibilité pour tout entrepreneur de faire de sa jeune start up  une smart company et de se construire en un temps record sa success story en "crackant" le plus souvent un marché existant  : c'est à dire en y apportant un service plus "convenient"pour les usagers, dématérialisé ou simplifié en terme de process  et donc moins cher et surtout avec une audience mondiale avec  le web.
Ainsi Facebook est il devenu le plus grand média  avec 1,3 milliards d'utilisateurs sans produire une ligne de contenu; Alibaba est la plus grande plateforme de commerce avec 334 millions  clients , Airbandb la plus grande chaîne "hôtelière"avec 300000 logements dans 200 pays et Bla Bla car devient  un solide concurrent de la SNCF en faisant plonger le TER dans nos belles provinces (j'ai entendu parler de -25% mais sans pouvoir le vérifier)
Et ce n'est pas fini on annonce la montée ne puissance du compte Nickel sur le marché bancaire avec un service 10 fois moins coûteux(25 €contre habituellement 250€ à l'année) et au moins (euphémisme ) aussi efficace que celui d'une banque classique : il y aurait déjà 125000 clients pour ..38 personnes dans la société.
Alors oui l'überrisation menace bien tous les acteurs installés, même depuis peu,  de passer en temps réel, à peine le temps de s'en apercevoir au stade de dinosaure .
Et si c'est über qui vous le dit, alors!