mardi 9 juin 2015

Expression 32 : disruption


La disruption revient avec le langage de l'économie digitale.
15 ans après l'agence de publicité BDDP (aujourd'hui TBWA) et sa  stratégie de positionnement marketing elle fait un retour en force en combinant trois facteurs différents mais complémentaires :
-  de nouvelles propositions de marchés en rupture , très agressives avec les marchés établis qui font l'économie depuis des décennies.Mettre un marché sous tension, le "überriser" serait le 1ier effet visible de la disruption (c'est d'ailleurs ainsi qu'il est aujourd'hui pratiqué par les jeunes loups du marketing du types les barbares attaquent)
- un nouveau système de création de valeur en proposant non seulement une rupture mais surtout une redéfinition d'un marché, une nouvelle donne que l'on espère valable pour les décennies futures et dont la valeur fixée est sans comparaison avec les offres antérieures, le futur n'a pas de prix.
 L'exemple des fabricants de bougie  ou de fiacres afin XIX début XX sont assez éclairant : passer du marché de la bougie très peu innovant à celui de l'éclairage, ou du fiacre au véhicule à moteur ont été des éléments déterminant pour l'économie du XXième siècle
- un bénéfice comportemental "révolutionnaire" pour les clients, et c'est peut être là le point de départ de toute disruption. J'appelle révolutionnaire un comportement en rupture avec mes comportements précédents,  et en parfaite adéquation avec l'idée que je me fais du futur.
Je vais sur Facebook, Google, Twitter autant pour communiquer, créer du lien, chercher de l'info que par mimétisme avec ce que je considère comme des comportements adaptés à mon époque.

Le déferlement des vagues successives de la révolution numérique provoque ainsi un grand nombre d'offres disruptives dont le bénéfice réel pour les clients/citoyens, la pérennité et la contribution à une création de valeur sociale/pour tous sont parfois pour le moins sujettes à interrogation.

Pour finir une devise directement sortie d'un jeu vidéo ,sur un fond de symbolique de survie   : "And don't forget : you disrupt or you will be disrupted"