mardi 19 janvier 2016

APM 13 : Le multitasking est il compatible avec le fonctionnement de votre cerveau ?

Le Dr Pierre-Marie Lledo, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, dirige depuis 2001 le laboratoire de recherche "Perception et Mémoire" puis depuis 2014 le Département des Neurosciences, tous deux situés à l'Institut PasteurAPM : Innstitut Pasteur.

Au travers de son intervention, il explique comment se faire un « cerveau sur mesure », ou comment faire pour construire notre cerveau en fonction de notre expérience, notre vécu. Contrairement à un dogme reçu, notre cerveau n’est pas un organe figé, nous pouvons utiliser des ressources, des potentiels que nous avons tous en nous, et qui, malheureusement par nos conditions de vie moderne, (sédentarité, stress), ne sont pas toujours exploités.  
Tout comme un costume qu’on fait sur mesure, vous êtes capable de donner à votre cerveau les formes, les contours que vous souhaitez. Ceci en fonction de votre vécu, de votre expérience sensorielle. L’alimentation participe également en partie, à améliorer ou au contraire à diminuer nos capacités cognitives. 
L’organe cerveau est une belle machine de 1 300 cm3.  
Les concepts
On connaît aujourd’hui entre 5 et 10 % du fonctionnement du cerveau. L’être humain connaît bien plus les fonds océaniques ou l’organisation des systèmes planétaires que son propre cerveau. Le cerveau est donc une terra incognita, un nouveau monde à découvrir. Une partie se construit in utero et l’autre partie lors de la confrontation avec l’environnement. Ce point est important puisque le propre du cerveau humain, c’est qu’il va avoir un développement retardé contrairement aux autres animaux et que la majorité de la construction va s’effectuer lors de la confrontation avec le monde extérieur. Je suis né dans un environnement français, et j’ai appris le français. Mon cerveau n’avait pas été programmé à cela, mais cela s’est fait normalement. Si j’étais né en Chine, j’aurais acquis le mandarin aussi facilement. Pourquoi ? Parce que rien n’est programmé et que tout est construit en fonction des informations acquises. Cette aptitude à capter et à utiliser l’information n’est pas le propre du cerveau en devenir d’un enfant, mais existe aussi chez l’adulte. Un cerveau est un organe malléable, qui continue à évoluer avec vous.  
Le cerveau est donc reconfigurable à l’infini. « On ne naît pas humain, on le devient. » Érasme. Le cerveau crée des neurones et des connexions selon l’attitude du sujet. Une attitude de curiosité, d’ouverture, de questionnement permet au cerveau de rester jeune en produisant toujours de nouveaux neurones et de nouvelles connexions. Ce cerveau reste physiologiquement jeune, même à quatre-vingt-dix ans. À l’inverse, une attitude de fermeture, de non curiosité fait que le cerveau ne se régénère pas. Il est physiologiquement vieux même s’il n’a que trente ans.
Les outils
Ce qui réduit le potentiel de création de neurones :
-  Ne pas apprendre
- Être exposé chroniquement à la pollution sonore et visuelle (ne jamais méditer)
-  L’usage chronique de psychotrope
-   La sédentarité
- Une activité psychique qui n’engage plus l’autre (isolement social). 

un modèle d'innovation dans la recherche depuis plus de 100 ans


De quoi a besoin notre  cerveau ?
Avec 2% de la masse corporelle , il consomme  20 à 30'% de l'énergie 
1/le cerveau a d'abord besoin d'oxygène : 
Dans une réunion de 2h a10-15 personnes , on a mesuré une déperdition d'oxygène de 10% et de 40% de la performance cognitive 
2/de fer : il amène l'oxygène au cerveau donc il faut manger : boudin, pois chiches, lentilles 
3/ de sommeil : le cerveau a besoin de sommeil paradoxal pour rêver et consolider ou créer de la mémoire 
4/ de sucres lent 
5/ diode 
6/ d'eau : perdre 1l d'eau c'est 30% de déclin cognitif ;attention ca met 20' à le recouvrer

Le cerveau est appelé à se transformer :
l'homme est le seul animal qui nait avec un cerveau non fini
Pourquoi ? Parceque nous sommes des bipèdes depuis 2,5 millions d'années et une célèbre sécheresse en Tanzanie , qui nous a obligé à migrer et transformer en  bipède; avec son  bassin plus étroit , le bipède a vite rencontrer un problème :  le bébé est expulsé avec un cerveau non fini 
D'où le célèbre "l'homme ne nait pas humain , il le devient d'Erasmus ; il a besoin de développer 55% de sa capacité par sa culture 

Le cerveau se reconfigure par de l'information ; mais laquelle ?
L'humain est pour la 1iere fois en danger avec l'infobesite : les hommes souffrent et ils ne savent pas de quoi; on crée de plus en plus des états d'âme , des cicatrices affectives
C'est un renversement  depuis l'origine de l'humanité , avant on cherchait soi meme l'info 
Attention à l'information continue
Le cerveau a besoin de se reconfigurer  en permanence, c'est scientifique 
La capacité de se reconfigurer n'est pas liée à l'âge mais à la capacité d'utiliser son cerveau ;le cerveau se reconfigurer en se régénérant en information 
Parce que le cerveau se forme en permanence , il peut aussi se déformer

On a besoin de l'info pour comprendre pas pour savoir (internet)
!!! Se poser en permanence cette question, coacher avec 
Les états d'âmes sont des cicatrices affectives que je porte, mais dont je ne suis pas conscient ; l'histoire du type qui se lève en forme , qui n'a que des micro soucis, (voiture rayée, Sdb encombrée)dont il ne fait rien et qui en fin de journee à force de porter ses valises finit par engueuler un collaborateur qui n'y est pour rien.
A l'inverse : en pleine guerre ,celui dont la  la famille a très faim, il veut lui trouver à manger , il va à chercher sa voiture dans les décombres , la retrouve , toute abimée, porte explosée et miracle au moment ou il  met la clé de contact, ça marche, c'est top, il  est content 
il faut devenir manager de ses états d'âme sinon on devient violent
Il y a de l'info futile et utile : il faut trier les infos 

3 dimensions de la compréhension 
L'intellect : comprendre 
L'affect , les émotions : ressentir 
les croyances : le cerveau se raconte une histoire 

La faiblesse du cerveau c'est de ne pas retenir nos succès, il retient plus nos échecs 
D'où l'invention de la psychologie positive dans certaines cultures.
Important de jouer avec ca 
Important en coaching 
Deuxième faiblesse : l'info est traitée en réelle ;  20% est consciente mais 80 % est stockée inconsciente. Et peut être remobilisee à un certain moment
L'intuition est la capacité du cerveau à aller chercher de l'info inconsciente, dans le cerveau ou dans le corps 

Le cerveau est d'abord une batterie qui produit du courant alternatif :
 plus la fréquence est élevée , plus le travail , la concernait on du cerveau est forteLe cerveau de la prospective 
40hz : compréhension
20 hz : savoir 
1hz : sommeil 

Le lien désir -plaisir
Les lobes frontaux présagent en permanence du futur , font de la prospective avec du désir 
Le mode de fonctionnement est : si tu fais ca t'aura ça , c'est à dire associer une satisfaction, du plaisir à un comportement.
Désir et plaisir ne sont pas les mêmes choses :
Le plaisir est produit par un système de juge situé dans le cerveau ; ça déclenche de la dopamine : si le comportement est aligné à la motivation , le juge dit ok et déclenche le plaisir 
Le plaisir vient si la motivation est congruente avec le comportement déclenché
Ce qui donne l'envie de recommencer 
Toute situation de plaisir qui n'est pas précédée de désir conduit à l'addiction et à la disparition du libre arbitre 
!!!! La mission des parents dans la famille, des managers avec leurs équipes est donc plus de créer du désir que du plaisir , cela génère du libre arbitre 
Le désir c'est la récompense du plaisir à venir : d'où important de le lier à un environnement : "Tu auras la tablette à noel, si tu as une bonne note ": l'enfant y pense durant ce laps de temps ce qui empêche l'addiction 
Face à une difficulté , a un échec ,il y a possibilité de faire renaître du désir , du projet 
Notre cerveau est sensible à de la projection à long terme
L'important : produire du désir, chez soi, chez les autres

Le multitasking n'est pas adopté à notre cerveau :
Un collaborateur subit 37 interruptions par heure : cela veut dire qu'il passe 37 fois de 40 à 20 hz ; à la fin il ne peut plus revenir à 40
C'est pour ça qu'il y a autant d'accidents sur le trajet quotidien : le sujet à 20 hz ne voit rien 
Le multi tasking n'est pas adapté à notre cerveau : le cerveau est séquentiel ; le syndrome de la pag blanche provient de vouloir écrire et relire a la fois; il vaut mieux écrire et relire dans un deuxième temps 
On peut par contre faire consciemment une chose et de façon automatique une ou deux  autres (ce qui peut s'assimiler à une forme de mutitasking)
En matière de créativité il est délétère : moins je fais de choses , plus je peux être creatif
Ce n'est pas rien de prendre de l'info sans se donner des moyens d'agir : ça crée de l'anxiété et peut aller jusqu'à de la dépression.
Les femmes sont socialement plus adaptées au multitasking du fait de l'empilement e rôles sociaux.