jeudi 22 juin 2017

Expression 39 : Le Momentum


Attention le Momentum arrive à fond et en force, il en est partout question : en politique , dans la publicité , les médias, le sport .. , tous ceux qui font les codes de la pensée dominante en parlent . Mais de quoi le Momentum avec un M., s'il vous plait, est-il exactement  le nom ?

#Voilà la question du jour, celle à laquelle le dictionnaire lui même a du mal à répondre.
En effet il ne connait le Momentum que comme l'étymologie de notre familier : moment.
Momentum ne serait pas un mot si ancien, mais plutôt une forme renaissante d'un vieux mot latin, qui chercherait  à concrétiser une envie pressante de se distinguer de ce vieillot et ennuyeux moment.
En quoi le Momentum serait il si différent de notre familier moment ?
Pourquoi chercherait-il à le pousser hors de la langue ?
C'est à ce moment qu'il faut glisser que le monde a très récemment changé pour se séparer  en deux parties distinctes et qui s'éloignent de plus en plus l'une de l'autre  : l'ancien et le nouveau monde.

#L'ancien monde 'était celui où les hommes, les choses, l'époque se suffisaient à eux même et se  reproduisaient (semble t-il) inlassablement. Un moment signalait  alors simplement  le temps d'un mouvement et donc un très petit espace de temps : c'était court,  insignifiant  et léger un moment :"Les moments sont trop chers pour les perdre en parole "disait le vieux Racine.
L'ancien monde était ainsi peuplé d'une somme de petits moments, parfois, mais très rarement,  ébranlés par de plus grands moments aussi historiques que lointains.

#Dans le nouveau (et très sérieux) monde où tout est très différent , on trouve des Momentum, c'est à dire des THE MOMENT.
Le momentum est peut être un peu au moment ce que le people est à la  personne ordinaire. C'est peut être d'ailleurs là une piste très sérieuse de définition.
Mais le momentum est surtout un moment important, que l'on reconnait comme décisif parmi tous ces insignifiants petits moments.
Dans ce monde en perpétuelle accélération (cf Helmut Rosa) où chaque parcelle de temps cherche à occulter la précédente par son intensité (cf Tristan Garcia) supérieure et son caractère unique, chacun aspirerait ainsi à vivre SON MOMENT,
On passerait ainsi de la Recherche du temps perdu à la recherche d'un temps parfait, constitué de Momentum.

# Le momentum est peut être enfin une façon plus profond de réveiller un élément fondateur de notre culture occidentale ,un élément  également en plein retour après quelques siècles passés à l'ombre de la modernité : le geste prométhéen (cf François Julien) .
Face au tumulte  des très nombreuses mutations et des très grandes menaces qui l' environnent,  l'homme aurait, petit à petit, pris conscience de la montée de son impuissance face à la plupart des événements .
Pourtant parfois un geste est encore capable de  venir impulser, infléchir le cours des événements
Loin de consacrer le "lâcher prise", consacrer  le Momentum, reviendrait à célébrer ces trop rares occasions réussies par quelques uns de reprendre la main ; de triompher, à nouveau  des éléments pour tout simplement parvenir à s'adapter à une nouvelle réalité.