jeudi 15 novembre 2018

APM 20 : Quoi de neuf sur le stress du dirigeant ?

Nouvelle rencontre à l'APM , club St James, le 14112018 avec Patrick Légeron, psychiatre, fondateur du cabinet Stimulus (rendu célèbre pour ses interventions sur les suicides de France Telecom) et auteur du "Stress au travail, un enjeu de santé".
L'occasion de faire le point sur le stress, ce phénomène omniprésent dans notre quotidien mouvant.
Le stress au travail et notamment avec le thème du jour, le stress du dirigeant .
Le même mot désigne dans toutes les langues ,un même phénomène : stress
Le stress est aujourd'hui reconnu comme un des maux du siècle de nos sociétés , les 3 s : stress, surpoids, sédentarité.
La France est particulièrement mal  classée sur les problématiques de prévention des risques liés au stress au travail.
Mettre en place une politique de protection efficace constitue un triple enjeu pour le dirigeant :
- enjeu de santé pour lui même (c'est une personne à risque )
- augmenter son efficacité
- protéger ses salariés.

#La réaction au stress est au coeur du processus : 
On confond très souvent les sources du stress avec sa réaction au stress.
D'où l'expression : mon stress a souvent un nom et un prénom.
Les sources de stress ne provoquent pas les m^mes réactions ni les m^mes effets chez les individus : ni en nature, ni en intensité.

#La gestion du stress est aux peu comme le surf : il ne s'agit pas tant d'agir sur les vague que d'apprendre à naviguer avec.

#Le concept de stress vient du biologiste Hans Selye (1336) : en étudiant des souris de laboratoire, il s'aperçoit qu'elles n'ont pas les mêmes comportements que les autres : elles sont stressées.

#Les trois stades de réaction au stress :
- phase d'alarme : urgence
- phase de résistance : endurance; n'est pas une phase d'habituation mais d'endurance qui peut durer
- phase d'épuisement : burn out 

#Le stress :une réaction du corps 
Dès que le cerveau reçoit un signe de stress , il le communique au corps et induit des effets physiologiques.

#Le stress :une réaction émotionnelle

Le cerveau reptilien : la machinerie
Le cerveau limbique  : les émotions
Le néocortex : le langage

#Le stress : une réaction comportementale
"You can fight or you can flight": depuis le temps des cavernes les hommes ont du s'adapter à un danger par deux comportements possibles : combattre ou fuir.
Les sources de stress ont beaucoup évolué : des menaces physiques, on es passé aux menaces psychiques.
Aujourd'hui les réactions par le combat sont de plus en plus "politiquement incorrectes"

#Le stress : allié ou ennemi de la performance
Le bénéfice d'une politique de gestion du stress est de parvenir à évoluer dans la zone de stress optimale.

#Le stress : allié ou ennemi de la santé
Pas assez ou trop de stress sont néfaste .
La grande question : comment trouver un bon niveau d'équilibre.
Les deux bonnes questions d'un diagnostic d'une situation :
1 Quels sont les facteurs de risque ?
2 Quels sont les facteurs de protection ?

Pour un dirigeant , par exemple les facteurs de risque sont lés à son isolement, sa charge de travail ,ses responsabilités; les facteurs de protection à sa reconnaissance sociale, son autonomie, sa liberté...

#3 dimensions en interaction dans le phénomène de stress : physiologique, psychologique et comportemental.

#La dimension psychologique du stress : le cerveau a plutôt tendance à interpréter la situation , à identifier l'agent stresseur qu'à rechercher la source de l'émotion.

#Les trois acteurs du stress 

1 Repartir d'une situation précise
2 Bien identifier l'état émotionnel dans lequel cette situation nous a mise
3 Repérer nos croyances, principes liés à cet état (générateur)

#Les attitudes mentales font la différence :

Se poser les bonnes questions :est-ce vrai ? est-ce grave ? est-ce que cela me fait du bien ? est-ce que cela m'aide à gérer la situation ?
les pensées positives : aident à l'adaptation et à la performance
les pensées négatives : nuisent à l'adaptation et à la performance

#Les attitudes mentales stressantes  : la performance et le perfectionnisme , l'autonomie et la méfiance, l'amour et l'approbation, le négativisme, la marche du monde

#Lutter contre les attitudes mentales stressantes  :prendre conscience des pensées stressantes, évaluer leur impact sur son bien être , son efficacité, trouver d'autres pensées plus adaptées, implanter ces nouvelles pensées, adopter des comportements en relation avec ses pensées.

#La dimension physique du stress : 
l'état de stress se caractérise par une activation de notre physiologie
l'activation de notre état physiologique  accompagne l'activation de nos émotions
l'état de relaxation est à l'opposé physiologique de l'état de stress

#La gestion du stress en trois modes :
- la relaxation récupération  : déclenchement régulier en situation calme (attente = détente)
- les mini exercices de relaxation  : intégration au quotidien
- la relaxation en situation de stress : marche assez mal

#La gestion du stress entre corps et esprit  :
- préserver des plages de continuité d'activité (sans interruption)
- préserver des plages d'unité (une chose à la fois)
-lors des temps d'attente mettre son cerveau en pause
-apprendre et pratiquer relaxation, méditation

#Les 4 attitudes face aux émotions:  
L'apathique gère la situation pas l'émotion
L'antipathique s'oppose  à l'émotion
Le sympathique vit l"émotion de l'autre
L'empathique, très connu mais tr!s peu pratiqué

#Avantages et inconvénients : 


#L'intelligence émotionnelle au service de la gestion du stress:

1 Repérer précisément l'émotion de l'autre
2 Indiquer que cette émotion a bien été entendu
3 adopter une attitude emphatique de compréhension
4 Chercher une solution à l'origine de l'émotion

#L'es 3 manières de gérer ses émotions en situation de stress:
- L'émotion "exposée" : agressivité, attaque de l'autre
- L'émotion "inhibée" : la passivité , la fuite (passivité inhibée ou agressive , vengeance)
- L'émotion "exprimée" : assertivité, no stress

L'impact +ou- est en sens inverse pour sa santé ou pour la relation

#Ce que nous apprend la psychologie positive  pour augmenter son sentiment de bien être et réduire les effets du stress :
- programmer des activité plaisantes
- augmenter sa sociabilité
- effectuer des "actes de gentillesse gratuite"

#La gestion du stress :facteurs de protection 
- L'hygiène de vie : alimentation, activités physiques et sportives, sommeil
- Le soutien social : émotionnel , informatif, matériel

#La gestion du stress :feuille de route